Science-Fiction & Anticipation

Même le futur le plus sombre peut offrir de l'espoir

Bienvenue au cœur de SysSol

Quand le système solaire est notre monde

Space Opera & voyages temporels

Planet Opera, Dystopie, Hopepunk et Utopie...

Image
Image
Image
Image
Image
Image
WZ  

Ce 1er juin 2024 paraît le 5e opus de SysSol, marquant la fin du 1er cycle de cet univers, celui des Gueules de Vers. C'est peut-être un détail pour vous, mais c'est un événement pour moi, puisqu'au départ toute cette aventure n’était prévue que comme une novella dont rien ne me laissait croire qu'elle pourrait devenir roman puis saga, ni qu'elle serait la porte d'entrée d'un univers complet-complexe ou plutôt d'un multivers...

Worm-Zero, SysSol 5, chez Rivière Blanche.

La suite est aujourd'hui en suspens, Rivière Blanche cessant son activité par la force des choses en 2025... Je tiendrais chacun au courant de ce qu'il se passera dans les prochains mois.
  

Des mondes où se mêlent anticipation, polar, techno-thriller, utopie et bien d'autres thèmes encore…

Des univers fort différents, mais tous riches et foisonnants.

Le plus important de mes univers est celui de SysSol, dans lequel vivent Dick Hanson, Yessica et Colorado, où le système solaire est régi par la Spatiale et ses navires. Ici règnent le temps et l'espace qui seront les seuls maîtres de votre vie si vous franchissez le portail des Gueules.

Si mes passions portent sur la hard-SF, elles apprécient aussi les univers qui flirtent avec ceux de Philip K. Dick, l'auteur dont l'œuvre a été la plus portée à l'écran malgré sa complexité, où la réalité est souvent différente de l'apparence qu'elle nous donne. Mais aussi avec ceux de Philip Marlowe, le héros détective de Raymond Chandler, grand maître du polar noir des années 30-40 avec son roman « Le grand sommeil », autant qu'avec Sam Spade, le détective de Dashiell Hammett (Le faucon maltais)...

Ce qui est chaque fois l’occasion de porter un regard sans concession sur certaines facettes de nos sociétés et de la gente humaine, où les excès, l’asservissement, l’exploitation, l’irrespect et tant d’autres problèmes sont encore trop souvent légion.

Pour autant et pour la plupart, mes textes, s’ils s’ouvrent parfois sur des mondes durs et difficiles, sont presque toujours teintés d’optimisme et de ce que l’on nomme souvent le hopepunk, sans que rien n’y soit gagné, ni empli de fausse douceur. La vie réelle n’est généralement pas simple, ni toujours agréable, mais le rêve et l’espoir ne doivent pas la quitter.

Bonne lecture et bon voyage...

Jean Christophe Gapdy 

logo membre 3Tous les textes numériques sont exempts de DRM
(romans, recueils de nouvelles, nouvelles isolées)
 Sans DRM 2