Image

Présentation

Cette première enquête a été écrite dans l’esprit des premiers polars noirs tels que ceux de Raymond Chandler, avec son privé Philip Marlowe – qui a partiellement servi d’inspiration pour créer Gerulf – dans des œuvres telles que « Le Grand Sommeil » (porté au cinéma), « Adieu, ma jolie », etc. ou ceux de Dashiell Hammet, avec « Le Faucon de Malte », « Sang maudit », « La clé de verre », etc.

Ce qui signifie, à la façon de « Le Grand Sommeil », qu’il ne s’agit en rien de résoudre une affaire de façon « policière » ni façon Sherlock Holmes, encore moins à la manière d'Hercule Poirot, mais d’avancer en évitant les chausse-trappes, les fausses pistes, les embûches, les coups de tonnerre et les nombreux twists qui parsèment cette aventure. Ceci dit, vous disposez des éléments pour arriver à résoudre le mystère de votre côté... même si rien n'est évident.

Quatrième de couverture

Gerulf, l’androïde, est le précepteur de Thomas. Lorsque le jeune garçon est enlevé, face à la lenteur des polices terrestres et malgré le peu d’indices dont il dispose, il se lance à sa recherche. Au cours de ses investigations, il découvrira une autre disparition qui lui semble inexplicablement liée : celle d’une jeune femme sur Mars.

Avec ténacité et pugnacité, il va enquêter, ce qui le conduira dans des situations de plus en plus périlleuses où se croisent intelligences artificielles, pirates et bellicistes des forces spatiales. Et, surtout, il fera la connaissance du Diable Rouge et de sa fascinante Reine.


L'histoire

C'est une enquête policière où les apparences sont bien éloignées de la réalité, où les adversaires d'un moment peuvent devenir vos alliés, où vos amis ne sont pas forcément ceux que vous croyiez. Une enquête qui va vous mener de la Terre à la Lune avant de foncer vers Mars puis d'effleurer la ceinture principale des astéroïdes. Une enquête au cœur de SysSol et face à la Spatiale, où IA et bioandroïdes sont bien plus impliqués que les êtres humains.

Entraîné par son opiniâtreté et déjouant les fausses pistes jetées devant lui comme autant de défis à son intelligence, Gerulf va se lancer dans une véritable quête de la vérité en faisant fi du danger et des pièges que l'on s'évertue à lui tendre… Vous ne connaissez pas encore Gerulf ? Ah, ne l'ignorez pas plus longtemps, car il sera l'un de vos meilleurs amis.

Cet étrange personnage, cabotin et à l'humour un peu étrange, rêve de devenir détective tel ceux d'un polar noir des années 50-60. Alors qu'il avance de découverte en découverte, malmené par ses ennemis comme par ses partenaires, ses pensées se tourneront sans cesse vers Warren Beatty, Humphrey Bogart, The look, Bucky Bleichert, Marlowe, Dick Tracy, Tyrone Power, Al Pacino, Audrey Hepburn, Mark Dixon, Ken Payne, Lew Harper, Tony Aaron, Milo Milodragovitch, Lizabeth Scott, Lola Jost, Ingrid Diesel et tant d'autres…

Gerulf ? Si vous avez aimé Yessica et Colorado dans les « Gueules des Vers », vous ne pourrez que l'apprécier lui aussi…

Gerulf ? Prononcez-le \ʒəʁylf\ c'est-à-dire « Je-Rulphe »

Pour le rejoindre dans son univers, pour lever le mystère qui entoure la Reine et ce surprenant Diable Rouge, je vous invite à découvrir un cocktail, un mélange détonnant à déguster sans modération. Une petite douceur à la recette toute simple comme l'explique Pulp Factory : prenez un tiers de Philip K. Dick, un tiers de Serge Lehman et un dernier tiers de Raymond Chandler, mélangez au shaker – et surtout pas à la cuillère – et vous obtenez « La Reine du Diable Rouge »….



 
 








 
Image


L'histoire se déroule dans l'Univers de notre système solaire, SysSol. La colonisation de ce dernier a commencé en 2031 après deux découvertes majeures. Il y a d'abord celle des moteurs à fusion thermoplasmique qui permet de gagner en puissance et vitesse, autorisant de rejoindre Mars en moins de 45 jours. Puis les systèmes de craking SHM qui permettent de générer avec peu d'énergie de l'eau et de l'oxygène, éléments essentiels de notre survie.
C'est donc une nouvelle découverte de l'Univers de SysSol dans les années 2099 à 2101. Mêlant space-opera et techno-thriller, nous découvrons ici Gerulf un androïde cabotin, amoureux de polars et plus particulièrement de ceux des années 1950-1960. Lancé à la recherche du jeune Thomas dont il est le précepteur et garde du corps, il va se retrouver embarqué dans un complot qui met en péril tous les fondements de la société de ces années 2100 où robots, androïdes et IA sont presque devenus égaux des hommes, disposant d'un statut de citoyen syssolien et indispensables à toute activité dans l'espace.
En déterrant le projet XPS-7894, il va mettre en branle mille et un événements qui le mèneront sur de fausses pistes, autant que dans des situations inextricables et de plus en plus dangereuses, où il devra compter sur sa ténacité et sa logique, parfois prise en défaut, pour parvenir à résoudre l'étrange énigme qui entoure le Diable Rouge et sa Reine aussi extraordinaire qu'inattendue...

Outre l'extrait ci-dessous, vous pouvez télécharger le premier chapitre
en format PDF ou epub ou le lire en ligne en mode flipbook.
 telecharge extrait 02telecharge extraittelecharge extrait


Extrait

Gerulf, Terre, année 2099.

Je me suis attelé à une tâche plus importante : retrouver la femme et le cyborg. L'opération fut complexe et délicate à la fois. En premier lieu parce qu'il me fallait y parvenir en toute discrétion, tant est importante la surveillance des réseaux par les entreprises de sécurité et d'espionnage. Plus encore par la Spatiale. Après de savantes estimations sur les moyens me permettant de les découvrir sans alerter personne, j'ai envoyé une série de loups renifleurs dans les bas-fonds des réseaux. Leur quête n'a pris fin qu'à l'aube.
– Bingo ! aurait crié Thomas à l'apparition de l'hologramme.
La fille était jeune et, selon les canons terriens de notre époque, fort belle quoique très grande. D'après l'état civil, elle se nommait Xiānhuā Xiānhuā, la fleur des fleurs en pinyin. Surnommée Zhìmìng dì. La fleur mortelle, le parfum fatal. Je n'ai peut-être pas d'humour, mais j'ai songé de nouveau aux polars noirs des siècles précédents, à des aventures dans le Chinatown lunaire vers lequel je me dirigeais. Nostalgie quand tu nous tiens... Sa fiche de méfaits, ou d'exploits selon le point de vue, était assez longue pour couvrir le pont de Danyang-Kunshan. Laissant dans les choux, Viktor Zelenaya, le cyborg qui, lui, se rattrapait par un nombre impressionnant d'arrestations. Sans incarcération. Relâché à chaque fois pour vices de procédures, défauts de preuves ou alibis inattaquables. Son palmarès valait celui de miss Xiān, comme je décidais de la nommer. Tous deux dangereux et armés. Mangeant à plusieurs râteliers, sur Terre, Mars, Europe ou Vénus. Leurs pédigrées me laissaient comprendre qu'ils avaient été membres de la Spatiale, sans doute officier ou sous-officier. Du genre espion ou agent à tout faire dans de louches affaires. N'y voyant là qu'un jeu, Thomas serait resté bouche bée en s'exclamant : « Énorme ! ».
« Risqué » aurait mieux convenu. Je devais donc trouver quelques atouts à placer dans ma manche. Quitte à tricher avec des as et des jokers, mais toujours sans arme....
logo gerulf








 


 
 








 

Alt Text

Pulp Factory
Collection Imaginaire

ISBN : 979-1-0972-960-63
Prix : 14 € + port : version papier
Nombre de pages : 204
Couverture de Rémi Le Capon
Parution : Janvier 2019

ACCÈS À L'ÉDITION BROCHÉE
Alt Text

GERULF

Initialement androïde jouant le rôle de précepteur et garde du corps auprès du jeune Thomas de Lansys, Gerulf s'est découvert une étrange passion pour les enquêtes et la recherche de personnes disparues.
Alt Text

GERULF

Alors qu'il est particulièrement attaché à Thomas, Gerulf a très tôt compris que le père de ce dernier n'est pas le meilleur des hommes et qu'il faut souvent le bousculer.
Alt Text

THOMAS & ALEXIS DE LANSYS

Casse-cou et plutôt futé, Thomas ne cesse de houspiller Gerulf, mais l'a toujours considéré comme le plus extraordinaire des androïdes, surtout quand il le mettre face à Alexis.

Nous sommes dans la veine rebondissements, retournements de situations [...] l'auteur le fait avec brio, nous amenant chaque fois vers une résolution qui s'avère fausse et trompeuse. Et lorsque l'on pense enfin découvrir un oubli d'un élément de l'intrique, celui-ci se trouve comblé quelques paragraphes plus loin.
Un roman qui allie les codes du polar et du space opera pour nous offrir un moment de lecture distrayant, à la gouaille joyeuse et intelligente.

LIRE TOUTE LA CHRONIQUE

Encore un livre que j'ai adoré, lu en quelques jours seulement tant il était difficile de le lâcher. On est dans un polar SF, avec un détective extraordinaire, des rebondissements incroyables dont il est impossible de parler sans gâcher la lecture, et on ressort de l'aventure avec une sensation de manque, tel un drogué qui a besoin de toujours plus de doses, sensation renforcée par l'auteur lui-même qui se plait à poser les bases de futures enquêtes, que j'attends avec impatience !

LIRE TOUTES LES CRITIQUES.

Je viens de le terminer : disons-le tout net, c'est du JCG. Autant dire que c'est une histoire pleine de rebondissements, résolument SF, mais mixée à une sauce polar assez réussie, il faut bien le dire : des personnages charismatiques, des pistes multiples, des points de vue tout autant perturbateurs. Le pitch de quatrième de couverture, en cela, ne rend pas hommage à la complexité de l'histoire. Du coup, on s'embarque pour du simple - une enquête somme toute ordinaire - et on se retrouve dans une situation à tiroirs…
L'atmosphère du bouquin, le/les héros - Thomas, Alexis - m'ont aussi fait penser à l'univers d'Orson Scott Card - et notamment à son cycle d'Ender.

Ah ! Qu’est-ce que ça fait du bien de sortir de sa zone de confort ! Ce roman me narguait depuis un moment dans ma PAL mais, en même temps, il me faisait un peu peur. Oui, je sais ça peut paraître contradictoire mais, avec ma tête qui est des fois très embrouillée, j’avais peur de me perdre dans l’histoire et j’étais pourtant tellement curieuse de partir dans cette enquête spatiale. Finalement, je suis ravie d’enfin avoir lu ce livre et je dis merci à Céline, l’organisatrice d’Avril Autour de la SF, car, sans elle, j’aurais encore longtemps hésité. Ce qui est bien dommage, car cette Reine du Diable Rouge est un énorme coup de cœur.

LIRE LA CHRONIQUE.

Je dirai d'emblée que j'ai adoré cette enquête policière et futuriste avec un héros androïde à la personnalité atypique et attachante. Mais seulement pour les 150 premières pages (les 3/4 du livre donc) ensuite c'est assez décousu et ne m'a pas apporté la fluidité et la satisfaction des premières pages. C'est bien dommage car on progresse bien dans ce space opera allant de planète en vaisseau à la poursuite d'indices de pistes et voies sans issue. J'aime beaucoup le détective intelligence artificielle ainsi que Wu, l'IA vaisseau mais je n'ai pas beaucoup d'empathie pour les autres personnages. J'apprécie le mélange des genres : policier et SF, le cocktail est plutôt réussi.

LIRE LA CHRONIQUE.

SI vous voulez découvrir un nouvel univers, ce roman de Jean Christophe Gadpy est pour vous : l’univers qu’il décrit est bien ficelé et vous trouverez tous les ingrédients pour passer un bon moment. Cela devrait vous inciter à découvrir les histoires de SysSol déjà existantes.

LIRE LA CHRONIQUE.
01

Enquête suivante

Découvrez la 2e enquête de Gerulf dans « Un cerveau d'yttrium »

La Reine du Diable Rouge - Présentation audio

Si vous préférez une écoute de la présentation de La Reine du Diable Rouge à une lecture sur votre ordinateur ou sur votre téléphone, voici une présentation audio de cette première enquête de Gerulf. Profitez de 3 minutes en haute qualité.